fbpx

Les plats traditionnels à découvrir lors de votre prochain voyage en Espagne.

Les plats traditionnels à découvrir lors de votre prochain voyage en Espagne.

L’enrichissement culturel d’un voyage ne passe pas uniquement par la découverte d’une population, d’une architecture ou d’une œuvre. L’Espagne doit sa richesse gastronomique aux nombreuses civilisations qui ont marqué son histoire. 

Cela nous est déjà tous arrivé d’assimiler un aliment à un pays. Par exemple, lorsque l’on parle de gastronomie italienne, l’image des pâtes, des pizzas et des délicieux tiramisus nous viennent directement en tête. Pour l’Espagne, c’est la même chose avec les produits de la mer.

Chez Just Boarded, on veut vous faire voyager en passant des moments uniques ! C’est pourquoi, aujourd’hui, je vous propose un article sur les plats traditionnels de différentes régions espagnoles à absolument goûter. Il est temps d’oublier les fameuses paellas, les tortillas de patatas et les churros con chocolate !

White and blue boat on the beach

Direction le sud de l’Espagne

Si vous voyagez en Andalousie, il est impératif de découvrir les saveurs culinaires aux influences de son héritage culturel. Entre les montagnes et la mer Méditerranée, sa localisation permet un arrivage de produits frais et de qualité, permettant ainsi une diversité des saveurs proposées.

Si le gaspacho (célèbre potage de légumes froid) reste un plat traditionnel andalou extrêmement connu, il existe selon les régions que vous allez visiter plusieurs déclinaisons à tester.

Tomato soup with rocket and olives

  • Le salmorejo et la Porra antequerana

Ce potage à la forte ressemblance avec le gaspacho, est originaire de la région de Cordoue. Il doit son origine à la culture arabe. Malgré la confusion des visiteurs, il existe bel et bien une différence entre ces deux plats. La texture de celui-ci va être beaucoup plus épaisse et aura pour ingrédient principal le pain. À la différence du gaspacho, il existe qu’une seule manière de produire le salmorejo et c’est en triturant le pain, la tomate, l’ail et l’huile d’olive.

La porra antequerana quant à elle, est similaire au salmorejo, on y ajoute simplement du poivron vert et de l’ail. Ce plat est servi avec des morceaux de jambon et un œuf dur haché sur le dessus.

  • Ajoblanco

Cette soupe froide est typique de la région d’Estrémadure, mais est plus populaire dans les villes comme Malaga ou Granada. On lui tient des origines romaines et grecques. Si avant on parlait de gaspacho, l’ajoblanco a été inventé bien avant lui. On peut le considérer comme à l’origine de toutes les soupes rafraîchissantes de l’Espagne. On y retrouve des amandes, de l’ail, et du pain souvent accompagné de raisin muscat dans la province de Malaga. Cependant, chaque commune peut avoir sa propre recette et ainsi, substituer l’amande par de la farine d’haricot.

  • Gazpachuelo et sopa viña AB

S’il y a bien un plat à ne pas louper lors de votre visite dans les provinces de Malaga, c’est le gazpachuelo. Cette soupe à base de poisson était l’un des plats typiques des pêcheurs d’El Palo. À l’origine, ce plat était préparé à base d’huile d’olive et d’un jaune d’œuf que l’on diluait dans un bouillon de poisson assaisonné au vinaigre avec quelques gouttes de citron ou d’orange amère. Aujourd’hui, ce plat est un incontournable. On a ajouté des morceaux de poisson blanc, de crevettes roses, de palourdes, des petits-pois et du riz. Ce plat a pris tellement d’ampleur dans la culture de cette province, que le chef Karlos Aguñado a élaboré la recette du nom de Sopa Viña AB qui est une modification du plat traditionnel de Malaga. On y ajoute simplement du vin blanc, mais pas n’importe lequel il s’agit du Amontadillo.

  • Ensalada Malagueña

Il s’agit ici d’une salade anciennement appelée Salmorejo (à ne pas confondre avec la soupe froide que nous avons découvert plus haut dans cet article). On retrouve énormément de saveurs dans ce plat. C’est une salade parfaite pour l’été. Elle se compose de pommes de terre, d’oranges, d’oignons, de thon et d’olives vertes. On y ajoute souvent du Bacalao.

  • Le rabo de toro:

Si vous voyagez plus au nord, dans la ville de Cordoue, il faut tester un plat qui peut, à première vue, paraître banal, mais qui reste néanmoins typique de cette province. Le rabo de toro tire ses origines de l’époque romaine de l’Espagne. Il s’agit ici d’un ragoût à base de queue de vache ou de taureau. Derrière ce plat, se cache une histoire, puisqu’il rend compte de la situation sociale du pays, qui était pauvre. Les moins riches devaient récupérer les restes (tels que la queue, les oreilles ou encore les abats) des taureaux tués durant des corridas, afin de pouvoir se nourrir. Tandis que les hommes d’affaires, eux, pouvaient garder les meilleures parties.

  • Cocido :

Le cocido madrileño ou le pot-au-feu aux pois chiches est l’un des plats traditionnels qu’on ne peut pas louper. Il est consommé dans le monde entier, comme au Portugal ou encore au Brésil. Chaque région espagnole possède sa manière de le cuisiner. La plus connue est celle de la capitale. L’originalité du plat est qu’il est servi en trois fois : le bouillon, les légumes et ensuite la viande. 

  • Ensaïmada :

Tout comme le croissant est assimilé à la culture française, l’ensaïmada est le dessert traditionnel emblématique de l’île de Majorque. Il s’agit d’une brioche sucrée, fermentée et cuite au four ; à base de farine, d’eau, de sucre, et d’œuf, dans laquelle on y ajoute du levain et du saindoux. La particularité de l’ajout de la graisse de porc provient de la culture juive. À cette époque, elle était introduite afin de berner les inquisiteurs sur la véracité de leur conversion forcée. Pour pouvoir continuer à pratiquer secrètement leur religion et éviter les potentielles représailles, ils mangeaient l’un des aliments interdits.

View from above of two men cutting vegetables.

Direction le nord de l’Espagne

Si vous voyagez dans le nord de l’Espagne, que ce soit en Galice, en Asturies, en Cantabrique, dans le Pays basque ou en Navarre, nombreux seront les trésors culinaires à découvrir. Ces régions côtières ont été forgées par des générations de pêcheurs habitués au grand large. Cette partie de l’Espagne est riche en fruits de mer par sa localisation entre l’océan Atlantique à l’ouest et la mer Méditerranée à l’est. Cette partie de l’Espagne étant également montagneuse, va favoriser les élevages qui vont rendre le goût des aliments uniques.

Bunch of octopus on plates.

  • Pulpo a la Gallega

Si vous voyagez en Galice, il est impossible d’en repartir sans avoir goûté au fameux Poulpo a la Gallega. À l’époque, il était possible d’en consommer uniquement lors des fêtes ou des foires galiciennes. Aujourd’hui, il est l’un des plats les plus emblématiques de cette région et fait partie des plats du quotidien. Ce plat est composé de tranches de poulpe, de quelques gouttes d’huile d’olive, d’une pincée de gros sel et de piment. Il est souvent accompagné de pain et d’un verre de vin rouge. Si ce plat ne semble ni très digeste, ni très savoureux pour les personnes qui n’y ont pas goûté dès le berceau, il n’en reste pas moins incontournable et à tester pour les plus téméraires d’entre vous.

  • Tarta de Santiago 

La tarta de Santiago est un dessert traditionnel de Saint-Jacques-de-Compostelle, dégusté lors des pèlerinages sur les Chemins de Compostelle. C’est l’une des plus fameuses pâtisseries espagnoles, notamment en Galice. Son origine date du Moyen Âge, alors que les amandiers ne poussaient pas en Galice. Les amandes étaient importées à des fins gastronomiques et thérapeutiques. Ce gâteau est composé d’amandes moulues, de sucre, d’œufs, de zeste de citron et de farine. Cependant, la farine n’est plus utilisée de nos jours.

  • Pincho de Cachopo 

Si vous voyagez dans la région d’Asturies, dans la ville d’Oviedo, il vous faudra tester le pincho de Cachopo. Ce plat a vu le jour grâce au chef Fernando Martín qui a décidé d’ajouter à sa carte une recette de sa grand-mère. Il s’agit d’un plat composé d’un double filet de bœuf d’un kilo et demi, farci dans une sorte de fine crêpe, de jambon Serrano, de jambon de York (cuit), de fromage et d’asperges, baignant dans une sauce à base de bouillon et de lapin. On vous conseille de tester d’abord la version servie comme tapas ou à partager, car la légende raconte que seuls les plus courageux sont capables de dévorer ces énormes steaks panés.

  • Migas

Les Migas (miettes en espagnol) sont une spécialité culinaire de la péninsule Ibérique principalement au nord et à Aragon. On les cuisinait également dans la région d’Oran, en Algérie. À l’origine, c’était un plat ancien destiné aux travailleurs des champs ou aux bergers espagnols, aujourd’hui, on le retrouve dans les foyers. Ce plat est composé de fines tranches de pain sec frottées à l’ail, que l’on fait revenir dans de la graisse de porc, de mouton ou même dans l’huile d’olive. Les ouvriers emportaient avec eux leur grande poêle attachée à l’épaule afin de pouvoir cuire les débris et leurs sardines. Il est possible qu’il soit également préparé à base de miettes de pain frites à la poêle.

  • Fabada

Un autre plat incontournable en provenance de la principauté des Asturies, c’est la Fabada Asturianas, impossible de repartir sans y goûter !  Il s’agit du « cassoulet espagnol ». L’ingrédient principal de ce plat est la fève, mais celle-ci étant d’origine protégée, il se peut qu’elle soit substituée par de gros haricots blancs. Il est intéressant de signaler que la fève est une véritable religion pour cette principauté. Elle pousse dans les plaines à proximité de rivières. Le plat est composé soit de fèves ou de gros haricots blancs, auxquels on va ajouter de la charcuterie typique espagnole comme de la morcilla (boudin noir), du boudin, du lard, ou du chorizo qu’on laisse mijoter durant plusieurs heures.

Group of people sitting on rocks and watching the sea at sunset___

Il est important de prendre son temps pour découvrir une destination. Le processus se passe aussi dans le partage de la gastronomie. Elle représente l’histoire de l’endroit que vous venez découvrir et permet de repartir avec de savoureux souvenirs. Beaucoup de ces plats typiques ont été inventés à une époque assez dure et pauvre du pays. Cependant, ils font aujourd’hui toute la richesse de la gastronomie espagnole. 

J’espère avoir réussi à éveiller vos papilles et à vous avoir fait voyager le temps d’un instant dans la culture espagnole. Plus d’excuses désormais pour revenir de voyage sans avoir découvert ces incroyables saveurs !

Lydia

___

Lydia est étudiante en dernière année de Master Culture et Tourisme. Elle partage les valeurs de Just Boarded qui privilégie un tourisme responsable en respectant l’environnement et les communautés locales.

Laissez un commentaire

Subscribe to our newsletter

Be the first to know about our latest news, deals and updates!

Other posts you might like

Vous avez une question ? J'ai une réponse !